Les élections municipales sont aussi les élections des délégués communautaires.

La Communauté de Communes, passée du Haut-Clocher au Ponthieu-Marquenterre sous l‘effet de la loi NOTRe, a pris un large panel de compétences aux communes.

D’accord ou pas avec cette fusion des communautés de communes, elle s’impose à tous de par la loi.

« Saint-Riquier Autrement »

Sur ce point notre liste est en total désaccord avec la cacophonie du Conseil Municipal sortant : le maire est contre notre rattachement à la Com de Com du Ponthieu – Marquenterre alors que ses adjoints y siègent . .. !

  • Dans ces conditions, les trois délégués centulois n’étaient pas crédibles pour porter avec efficacité les attentes des habitants de Saint-Riquier !
  • Aujourd’hui, Yves Monin, maire sortant, annonce ne plus vouloir être maire mais vouloir siéger à la Com de Com.
    • Cela interroge lorsque l’on constate, dans ses échanges verbaux, le rejet des communautés de communes qu’il affiche de longue date.

Les potentiels délégués Communautaires de la liste « Saint-Riquier Autrement » s’engagent, sans a priori et avec détermination, pour un travail d’équipe au niveau de l’intercommunalité :

  • L’objectif sera de « tirer » le meilleur de l’intercommunalité sachant que ce qu’une commune seule ne peut réaliser devient possible à plusieurs ;
  • La démarche sera également d’identifier les synergies entre les délégués des différentes communes afin de créer une force de proposition, à même de défendre les territoires communaux excentrés comme celui de Saint-Riquier.

« Saint-Riquier Autrement » c’est aussi au Conseil Intercommunal que cela se met en œuvre !

Et c’est le 15 mars que vous en décidez !

Saint-Riquier fait partie des communes situées à l’opposé du siège de l’intercommunalité. Rien ne sert de pleurer sur cette situation, il nous faut nous organiser et en tirer parti !